Stop aux crampes à répétitions !

Les crampes, qui n'a jamais ressenti cette contraction musculaire exagérée et si douloureuse ? Jamais un moment agréable, pour certains les crampes sont récurrentes et cela pose un réel problème dans la pratique de l'activité.

D'où proviennent les crampes ?

L'origine des crampes est relativement complexe et relève souvent de plusieurs facteurs combinés, qu'ils soient vasculaires (trouble de la circulation sanguine et vascularisation musculaire insuffisante pendant un court instant), métaboliques (production en excès d'acide lactique), nerveux ou encore à cause d'une déshydratation. La crampe débute généralement de manière soudaine et brutale, sans qu'aucun signe préalable ne permette de l'anticiper. Elle se traduit par la contraction douloureuse involontaire et incontrôlable d'un muscle ou d'un faisceau de muscles entraînant une incapacité fonctionnelle temporaire du groupe musculaire atteint. Elle est de courte durée (de quelques secondes à plusieurs minutes). En cas de contraction prolongée, on parle de tétanie. Les muscles les plus souvent touchés par des crampes sont ceux des membres inférieurs, et en particulier du mollet.

Quels sont les facteurs de risques d'apparition des crampes ?

Une hydratation insuffisante, une mauvaise préparation à l'effort, un effort excessif, le froid ou l'abus de café, d'alcool et de tabac constituent ainsi, parmi d'autres, des facteurs de risque potentiels. Des carences micro nutritionnelles peuvent aussi être à l'origine des crampes. Les crampes sont d'ailleurs susceptibles d'apparaître plus fréquemment chez certaines personnes : les femmes enceintes, les sportifs ou les personnes âgées sont ainsi plus concernés que la moyenne.

Comment prévenir l'apparition de crampes ?

Plusieurs points sont essentiels pour éviter l'apparition de crampes :

  • Avoir une hydratation suffisante ! La déshydratation est un des premiers facteurs de l'apparition d'une crampe. Mais l'eau pure ne suffi pas. Lors d'un effort physique, la sudation induit une perte d'eau et de minéraux comme le sodium majoritairement mais aussi le magnésium et le potassium dans une plus petite mesure. Mais cette perte dérègle la contraction musculaire si elle s'intensifie et qu'elle n'est pas compensée. Veillez donc à apporter ces éléments perdus en vous constituant une boisson adaptée à l'effort.

  • Régler les carences micro nutritionnelles. La contraction musculaire et l'effort physique plus généralement implique le fonctionnement simultanés de nombreux mécanismes. Tous ces mécanismes nécessitent vitamines et minéraux pour pouvoir fonctionner de la meilleure des manières. Si une carence survient, le corps va devoir la compenser. Mais lorsque cette compensation arrive à sa limite, le corps se protège et fait comprendre que l'activité ne peux plus continuer. Le magnésium, le calcium, le potassium, les vitamines du groupe B sont notamment à surveiller.

  • Avoir une alimentation anti oxydante. Les anti oxydants ce sont tous ces petits soldats qui vont lutter contre les déchets produits par le corps lors de son activité. Sans eux nous ne serions pas capable de lutter efficacement contre la production trop importante d'acide lactique et l'acidification du sang et des muscles durant un effort. Ils sont indispensable pour maintenir un état optimal de fonctionnement du corps.

  • Bien préparer son effort. Avoir un échauffement suffisant, être reposé, ne pas être stressé, tous ces facteurs peuvent influencer l'apparition de crampes.

christopher gabez